Lithiase urinaire

La maladie lithiasique ou lithiase urinaire est due à la formation de calculs dans les voies urinaires (reins, uretère, vessie).

Ces calculs sont le plus souvent d’origine alimentaire.
La taille de ces calculs et leur nature peut être très variable.
Les calculs, lorsqu’ils sont localisés dans le rein, sont généralement asymptomatiques. Le calcul devient douloureux lorsqu’il descend du rein et s’engage dans l’uretère où il peut rester enclavé.
Il empêche alors l’écoulement des urines, ce qui provoque une augmentation de la pression dans les cavités rénales. Cette mise en tension brutale des voies excrétrices est très douloureuse, on appelle cela la colique néphrétique.

Traitement de la lithiase urinaire

Le traitement des lithisases urinaires intervient soit pendant la phase urgente de la colique néphrétique, soit en préventif lorsque leur taille se justifie.
A l’exception des acides uriques, les calculs ne peuvent se dissoudre sous aucun traitement médicamenteux et leur élimination requiert une fragmentation.
Les techniques modernes de fragmentation ont permis d’abandonner complètement la chirurgie ouverte au profit de voies d’abord mini-invasives,endoscopiques ou extracorporelles. Le choix du traitement dépend du type, de la taille, du nombre et de la localisation des calculs. Les raisons de ce choix vous seront expliquées par votre urologue.

La lithotritie extracorporelle

La lithotritie extracorporelle consiste à fragmenter le calcul à l’aide d’un générateur d’ondes de chocs (lithotriteur) qui sont transmises et focalisées sur le calcul à travers la paroi de l’abdomen. Le calcul est repéré à l’aide de la radioscopie intégrée de la machine et visé. Aucune incision n’est nécessaire et aucun instrument n’est introduit dans les voies urinaires. L’intervention se déroule avec une sédation, en ambulatoire avec retour à domicile le jour même.

L’urétéroscopie laser

L’urétéroscopie (souple ou rigide) consiste en l’exploration endoscopique des voies urinaires hautes. Un appareil optique (urétéroscope) est introduit par l’urètre dans la vessie, puis dans l’uretère jusque dans les cavités rénales. Elle permet une exploration complète des voies urinaires et surtout, par l’introduction d’une fibre optique, de fragmenter le calcul au laser. Les fragments peuvent ensuite être récupérés à l’aide d’un panier pour être envoyés en analyse spectrophotométrique afin d’en déterminer la nature. Une sonde urétérale est ensuite mise en place pendant quelques jours, pour être enlevée secondairement sous anesthésie locale. La technique est mini-invasive et ne requiert aucune incision. Une anesthésie générale est nécessaire pour le bon déroulement de l’intervention. L’intervention est réalisée en ambulatoire.

lithiase urinaire

La nephrolithotomie percutanée

Pour les calculs les plus volumineux il peut être nécessaire de réaliser une mini incision pour ponctionner le rein. Il s’agit de la nephrolithotomie percutanée.